Les rencontres de la photo arles 2021. Les Rencontres d’Arles : programme, accès, tarifs

les rencontres de la photo arles 2021

les rencontres de la photo arles 2021 site de rencontre pour chrétiens célibataires

Visite avec Aurélie de Lanlay, directrice adjointe des Rencontres de la photographie, qui se déroulent à Arles jusqu'au 26 septembre Les Rencontres sont ouvertes depuis longtemps aux sujets politiques et aux questions de société. La photographie est un média qui permet de faire bouger les lignes, par son "immédiateté visuelle, qui vient nous questionner, pas forcément par ce que l'on voit, mais parce que l'on comprend à travers le regard de l'artiste ce qui s'y joue", estime Aurélie de Lanlay.

La balade dans le parc des ateliers autour de la tour imaginée par l'architecte américain Franck Gehry en vaut la peine, juste avant d'attaquer Masculinités, une exposition qui entend montrer "comment la masculinité a été interprétée, codée, performée et construite socialement depuis les annéesà travers la photographie, et le cinéma".

Arles-exposition, festival Off photographique des Rencontres d'Arles

Cette exposition passionnante examine les représentations de la masculinité à travers le travail de plus de 50 artistes, photographes et réalisateurs du monde entier, "qui investissent cette norme pour la remettre en cause, permettant au visiteur de se déplacer par rapport à cette question de la masculinité", explique Aurélie de Lanlay. Ainsi les photographies de la série Football américain au lycée de Catherine Opie montrent des visages de jeunes garçons au seuil de l'âge adulte, révélant davantage la fragilité de l'adolescence que les stéréotypes de virilité et d'agressivité habituellement associés les rencontres de la photo arles 2021 football américain.

De même les portraits de la série Torreros de Rineke Dijkstra nous révèlent des visages où se lisent les combats, la fatigue, les blessures.

La somme de ces portraits explore également l'"homosocialité", terme inventé par la théoricienne Eve Kosovsky Sedgwick pour décrire les relations que les hommes entretiennent avec d'autres hommes".

La calanque d'en vau

On découvre par exemple au fil de l'exposition des images de soldats, loin des clichés liés à la virilité des combattants. Comme ces photos trouvées en Afghanistan par l'Allemand Thomas Dworzak agence Magnumdans les arrière-boutiques des échoppes qui réalisent des photos d'identités alors que toutes les autres représentations photographiques sont interdites.

Un peu plus loin, aussi hilarant que pathétique, le film de Richard Mosse, Fraternité, montre l'agressivité masculine à l'état brut : une série de cris éructés avec une rage sauvage, qui paraît ne jamais devoir s'arrêter. Le sujet les rencontres de la photo arles 2021 évoqué de manière burlesque, au café-théâtre, avec des accents souvent homophobes, y compris dans les reportages d'actualité ou les magazines", souligne la directrice adjointe du festival.

Charlotte Perriand, Fernand Léger, photomontage pour le pavillon du ministère de l'Agriculture, exposition internationale des arts et techniques de la vie moderne, Paris,

L'homosexuel vit en permanence en état de guerre" y entend-on. Le montage est brut, sans commentaires ni sous-titres, pas même les noms de ceux qui parlent, laissant rencontre dictionnaire la place à la parole, aux mots et aux discours livrés tels qu'exprimés dans leur époque. Au point que ces artistes ont désormais pignon sur rue, leurs photos sont publiées dans les magazines du monde entier, on fait appel les rencontres de la photo arles 2021 eux et à leurs images pour la mode, la publicité.

Les Rencontres d'Arles 2021 - Christoph Weisner

Le travail de quinze photographes de ce mouvement sont présentés dans l'Eglise Saint-Anne, une alcôve chacun, avec une présentation de quelques photographies en grand formats, présentées sur des fonds de couleurs vives, avec chaque fois une citation du photographe, une "manière de faire entendre leur parole", souligne Aurélie de Lanlay.

Un regard d'une présence fragile mais incroyablement forte, qui "bouscule lui aussi les codes de la masculinité avec une empathie et une délicatesse incroyables", souligne Aurélie de Lanlay.

Rencontres de la Photo à Arles : programme et bons plans

On peut être masculin et gay, ou féminin et hétéro. Aujourd'hui on a d'avantage de latitude pour expérimenter". L'exposition s'achève sur un espace réservé aux usages des photographies de ces jeunes artistes, couvertures de magazines, photos de mode, etc.

Courtesy of the artist Pieter Hugo Albinos, aveugles, voyous, enfants, vieillards, riches, pauvres… Les sujets de Pieter Hugo balaient toute la palette des êtres humains, chacun demeurant un être singulier, unique c'est d'ailleurs le titre d'une des sériesincasable. Le photographe glisse parfois un auto-portrait dans une série, se plaçant non pas hors, mais à l'intérieur du dispositif, membre à part entière de la communauté humaine qu'il capture.

Recherche par mots clés

Je commence presque toujours mon travail en me présentant : je regarde, et on me regarde en retour. Quand on crée un portrait, le cynisme disparaît pendant un bref instant. Elle avait déjà frappé les esprits avec son travail photographique et littéraire sur le cancer de son père, publié en par les éditions Fisheye, avec le très beau livre Maurice, tristesse et rigolade, malheureusement épuisé. Charlotte Abramow, passée par les Gobelins école de l'Image, expose ici son travail autour de la représentation de la femme, un travail qu'elle a commencé en L'exposition présente également des images tirées de ses clips, comme cette image de son clip pour Les Passantes de Georges Brassens commande pour la Journée internationale des femmes.

C'est l'intérêt des Rencontres d'Arles qui reviennent cet été, constellée de mille et une sensibilités et autant de regards sur le monde qui nous entoure. Annulé l'an dernier en raison de la crise sanitaire, ce passage obligé des amateurs comme des professionnels, né il y a plus de 50 ans, conjugue le travail de photographes confirmés à celui de nouveaux visages, pour une programmation à la fois pointue et grand public. Cette année, les Rencontres misent sur une quarantaine d'expositions articulées autour d'une thématique inspirante, forcément : la vie des hommes, dans ce qu'elle a d'intime et de tragique. Au détour de reportages saisissants, portraits racés et autres paysages cosmiques, notre curiosité vagabondera dans la ville du côté de Mécanique Générale qui explorera la représentation de la masculinité, ou derrière les portes de l'église Sainte-Anne, qui mettra en lumière des artistes dont les portraits conceptuels fusionnent la photographie d'art et de mode.

On y voit une femme de dos en jean blanc, sur les fesses de laquelle une autre peint une tache rouge sang. On ne montre pas les règles des femmes, c'est tabou", remarque Christelle Breguet. On retrouve également extraites de ce clip les images poétiques évoquant le sexe féminin, avec toutes sorte de matières, fruits, chewing-gum, jambon, soupe, porte monnaie… La photographe provoque avec humour, et avec des images toujours très soignées, écartant définitivement la vulgarité ou la laideur.

Twitter icon Après une dernière édition annulée l'été dernier, les Rencontres de la photographie font leur grand retour à Arles cette saison, du 4 juillet au 26 septembre. Au programme du festival, une vingtaine d'expositions aux quatre coins de la ville provençale traversées par les questions et enjeux de notre époque, mais aussi des projets hors les murs, investissant plusieurs villes de la région.

Des images fortes, belles et sensuelles, qui nous invitent à repenser la féminité, et la ré-appropriation de leur corps par les femmes, leur intériorité, leur singularité, hors d'une image fabriquée dans le regard des hommes. Charlotte Abramow ne s'interdit aucun sujet et trouve toujours un biais pour nous intriguer, ou nous faire tressaillir sans nous heurter. Elle utilise la métaphore photographique : l'éponge pour dire un embonpoint, des pétales de roses pour dessiner l'appareil génital d'une jeune fille pas encore femme, mais sur le point de le devenir.

Cela a mis Charlotte en colère, alors elle a coupé un morceau de téton de l'homme, et l'a collé sur celui de la femme, puis elle a reposté la photo sur les réseaux sociaux.

les rencontres de la photo arles 2021 rencontrer un homme dans un club à dijon

Cette fois pas de censure. Cela prouve bien qu'encore aujourd'hui, on peut montrer un torse nu d'homme, des tétons d'homme, mais pas ceux d'une femme", conclut la galeriste.

les rencontres de la photo arles 2021 musique pub site de rencontre 2021

Plus sur le sujet